Rechercher

Candace and the city


Candace Busnell est l'auteur de 10 livres tournants toujours autour du même thème: l'amour.


"L'amour avec un grand A" comme dirait Louise de Saint-Louis (Personnage du film Sex & the City 1)


Si le succès de ses bouquins est un brin mitigé, on ne peut lui enlever l'incontestable univers qu'elle a créé. Son premier roman: Sex And the City est un mélange (un peu décousu) de ses chroniques.


J'aimerais vous dire que dans le bouquin qui a inspiré la série, on retrouve nos 4 compères au détour d'un bar bondé, à siroter leurs Cosmos. Mais ce n'est pas le cas. Les quatre sont effectivement là, mais jamais réunies. D'ailleurs, Charlotte ne semble même pas véritablement exister: elle est décrite comme une Londonienne (avocate si je ne m'abuse) qui vient roucouler à NY. Bref, rien à voir avec le personnage de la série. En outre, nous retrouvons bel et bien Carrie, plutôt fidèle à elle-même, ainsi que Miranda et l'indétrônable Samantha. Mais c'est encore une fois la déception qui nous empare quand nous comprenons que ni Miranda, ni Samantha ne mènent les vies professionnelles décrites dans la série.


Le après Sex and The City


Candace continue d'écrire, quelques années après la sortie de ce premier opus assez désastreux, sort 4 Blondes & Cinquième Avenue (à retrouver à tout prix sur le Quartier). Alors que l'engouement pour la série se prolifère dans le monde entier, Candace décide d'écrire le prélude du feuilleton TV. En 2010 sort Le Journal de Carrie suivi de Summer in the City en 2012.

Le prélude est très bon. Malgré quelques longueurs, nous nous attachons rapidement aux personnages qui forment l'univers de la jeune Carrie Bradshaw. L'histoire nous emmène dans la petite ville de Glastonbury, dans le Connecticut. Et si nous pouvions encore émettre des doutes quant aux points communs entre l'auteure et son personnage phare, là, il n'y en a plus l'ombre d'un: Candace est Carrie.

Mme Bushnel a également grandi dans le Connecticut, à Glastonbury et semble avoir vécu la même montée vers le succès que Carrie: arrivée à New York, écriture de chroniques pour le New York Observer et grande habituée du Studio 54 !


À l'approche de la Saint-Valentin, quoi de mieux qu'une petite portion de problèmes conjugaux mixée à une bonne dose de sexe ?


En juin dernier est sorti No Sex in the City. Candace nous a concocté là, un charmant et intéressant petit bouquin ! J'ai personnellement, adoré cette lecture ! Ce qui est amusant, c'est que dans les premières pages du roman, on retrouve une chronique sur les cyclistes à NewYork. Nous retrouvons cette même chronique, écrite plus de 20 ans au par avant dans Sex and The City. Je me rappelle avoir détesté cette chronique dans S&TC. Mais, dans No Sex in The City: je l'ai dévoré.

Je ne pense pas que le style d'écriture de Mme Bushnel se soit amélioré, mais je pense qu'elle sait à présent diriger ses écrits vers son public: c'est-à-dire que la construction de ses histoires est meilleure.


La globalité du roman est intéressante ! Candace nous raconte son monde, sa ville, ses amis et bien sûr le sexe avec amusement et curiosité. Dans ce dernier ouvrage, elle aborde les problèmes rencontrés par les femmes quincas qui se retrouvent seules sur le marché de l'amour. C'est frais, c'est marrant et c'est sans tabous. Bref, du vrai Bushnell.



6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout