Rechercher

Un auteur dans le collimateur - Grégoire Delacourt

Mis à jour : il y a 3 jours


Rien ne le prédestinait à devenir auteur.


Issu du milieu de la publicité, nous aurions pu nous attendre à des livres obscurs et cyniques comme le triste personnage d’Octave Parrango dans 99 francs de Frédéric Beigbeder. Il n’en est rien.

C’est un vent de fraîcheur qui souffle sur la sphère littéraire. Ses romans embrassent les différents âges de la vie, en commençant par la nostalgie et l’innocence de l’enfance. Cette douceur vient se percuter à la violence du monde qui entoure les personnages. Il raconte avec poésie l’espoir et le réconfort que l’on peut trouver dans les zones d’ombre de cette dure société.

Grégoire Delacourt raconte des histoires différentes. Bien que l’amour soit une thématique exploitée en long en large et en travers par des milliers d’autres écrivains, Delacourt le raconte différemment avec des personnages singuliers. Un jour viendra couleur d’orange met en scène l’histoire de parents démunis face à leur fils autiste, notamment ce père qui ne peut se résoudre à le comprendre et à l’aimer. La plume poétique de l’auteur résonne comme une éclaircie sur ce champ de bataille qu’est le quotidien.

Les histoires de Delacourt nous déboussolent entre réalité et fiction. L’Ecrivain de la famille retrace l’histoire d’Édouard, cet enfant sous pression car considéré comme un petit prodige de la rime par ses parents et qui deviendra publiciste. S’agit-il réellement d’une fiction ou d’un timide récit autobiographique que Grégoire Delacourt nous présente dans ce livre ?


Pour découvrir la plume de cet auteur, rien de mieux que de commencer par son livre phare La liste de mes envies. Si l’on devait résumer ce livre en une expression, ce serait l’argent fait-il réellement le bonheur ? C’est une invitation à chercher ce que nous souhaitons sincèrement, à trouver le bonheur dans ce quotidien que la conquête de reconnaissance et d’argent a effacé. Bien que légère, l’histoire de Jocelyne résonne en chacun et nous encourage à poursuivre ces rêves fous que nous mettons de côté avant qu’ils ne paraissent trop lointains.

1 vue0 commentaire